Devenir Commissaire de Police

286 votes : 4.4
Dans les séries françaises et étrangères, les commissaires sont des hommes ou des femmes qui passionnent toutes les tranches d'âges et deviennent les héros de nombreux romans et séries télévisées. En effet, il s’agit d’un métier exigent, qui demande de savoir mener avec brio une équipe. Le métier de commissaire de police est accessible à tout candidat motivé pour travailler dans la Police Nationale.
 

Comment devenir Commissaire de Police ?

 
Le Commissaire de Police est un cadre supérieur qui coordonne une équipe sur le terrain et dans le service qu'il dirige, selon les cas : commissariat, école de police, service de renseignement, etc. Il fait autorité sur l'ensemble de son personnel. Le Commissaire de Police est un Officier de Police Judiciaire (OPJ).
 
Homme ou femme de caractère, le candidat accède au métier de Commissaire de Police, soit par concours interne après 4 ans de services effectifs dans la Police Nationale, soit par concours externe après un bac + 5 (Master 2 ou équivalent). La formation d'une durée de deux ans se passe à l'École Nationale Supérieure de Police de Saint-Cyr-au-Mont d'Or : elle comprend des cours en école et des stages de terrain.
 
Le Commissaire de Police dirige ses équipes pour lutter contre les violences sur mineurs, les trafics de drogue… pour faire respecter un climat de sécurité de manière générale. Il assure le contrôle d'enquêtes d'investigations et participe à la lutte contre la criminalité organisée, le blanchiment d'argent ou encore les escroqueries. Selon la brigade où il est affecté, il pourra travailler plus spécifiquement dans un domaine (exemple : brigade des stupéfiants, brigade des mineurs…).
 
Les Commissaires de Police sont placés sous la responsabilité du ministre de l’Intérieur. De plus, ce fonctionnaire de la Police Nationale dépend du corps de conception et de direction de la hiérarchie.
 
Les qualités essentielles pour devenir Commissaire de Police sont l'autorité, l'organisation, la maîtrise de soi en toutes circonstances, l'esprit d'équipe, la pédagogie ainsi que la disponibilité, certaines missions nécessitant des permanences de nuit.
 

Les missions, tâches et fonctions du Commissaire de Police

 
Le Commissaire de Police est en relation avec divers interlocuteurs, non seulement son équipe au sein de la structure où il exerce son métier, mais aussi des interlocuteurs extérieurs comme les élus, les organismes éducatifs et sociaux, ou encore le procureur. C'est d'ailleurs de lui dont relève la communication extérieure du commissariat.
 
Il représente l'autorité dans le service et gère le personnel ainsi que les moyens financiers mis à sa disposition. Il doit avoir de bonnes qualités de gestionnaire et un bon sens relationnel.
 
Ses missions, bien que pouvant différer selon son lieu d'affectation (commissariat, service de renseignements, service de police judiciaire, école de police…) ont toutefois des traits communs et comprennent notamment :
 
  • Gestion et définition des priorités et coordination des interventions extérieures ;
  • Direction des investigations dans le cadre du suivi d'une enquête ;
  • Organisation des interventions en vue du maintien de l'ordre public ;
  • Gestion des ressources humaines : organisation des formations, évaluations régulières de son équipe, suivi du recrutement, préparation et suivi du budget pour chaque type d'opérations menées, consignes apportées à son équipe dont les officiers qui sont sous ses ordres ;
  • Prise de décision pour des opérations de police de grande envergure ;
  • Conception de programmes pour assurer la prévention de la délinquance et de la criminalité et suivi de l'application de ces programmes ;
  • Mise en place de moyens et d'équipes pour assurer la sécurité publique de façon générale et en particulier lors de certaines manifestations publiques ;
  • Communication extérieure avec les autorités et/ou la presse mais aussi contacts fréquents avec les acteurs de la vie sociale comme les préfets, élus locaux, procureurs, etc.
Les missions d'un Commissaire de Police sont un peu comme celles d'un chef d'entreprise (administration, gestion du personnel, étude et suivi de budget, communication…), mais le Commissaire de Police est souvent sur le terrain avec ses équipes et peut être amené à prendre des risques dans l'exercice de ses fonctions.
 
De plus, ses missions vont sensiblement varier selon le service où le Commissaire de Police est affecté. S'il travaille pour la police judiciaire, son intervention se fera plutôt sur des affaires de trafic de drogue, trafic d'armes, terrorisme, proxénétisme, etc.
 
Lorsqu'il est rattaché à une unité spécialisée, ses missions peuvent être encore différentes et plutôt porter sur la recherche d'informations pour des membres du gouvernement ou encore consister en missions de lutte contre l'espionnage.
 

Les qualités personnelles et compétences requises pour devenir Commissaire de Police

 

Les qualités personnelles requises pour devenir Commissaire de Police

 
  • Avoir l'âme d'un leader et être capable de mener une équipe ;
  • Faire preuve d'autorité lorsque cela s'avère nécessaire ;
  • Être organisé et rigoureux ;
  • Savoir donner des consignes claires ;
  • Être capable de déléguer des missions ;
  • Avoir l'esprit d'initiative ;
  • Être diplomate ;
  • Avoir un bon sens relationnel ;
  • Savoir travailler en équipe (le commissaire est un chef d'équipe et doit savoir manager ses équipiers) ;
  • Avoir un excellent esprit d'analyse ;
  • Être doté d'une excellente condition physique ;
  • Être capable de garder son sang-froid ;
  • Savoir gérer son stress ;
  • Avoir un très bon équilibre psychologique.
 

Les compétences professionnelles requises pour devenir Commissaire de Police

 
Le commissaire de police doit travailler, comme tout policier, dans le respect constant du Code de Déontologie de la profession.
 
S'il est quelqu'un qui doit maitriser les procédures parfaitement, c'est le commissaire de police car il doit aussi faire respecter ces procédures par son équipe. Il doit également avoir une bonne culture générale et d'excellentes connaissances en droit pénal et juridique.
 
Un très bon esprit d'analyse lui sera sans cesse utile pour mener à bien ses enquêtes.
 

Les effectifs

 
Les Commissaires de Police sont environ 1 700 au sein du corps de conception et de direction. Cela représente 1,2 % des effectifs globaux de la Police nationale française.
 
Parmi ces 1 700 cadres de la police, 892 sont Commissaires de Police (52 %) et 686 d'entre eux sont Commissaires Divisionnaires (41 %). On trouve par ailleurs 26 inspecteurs généraux, 90 contrôleurs généraux et 15 directeurs.
 
S'il y a généralement plus d'hommes que de femmes commissaires dans la Police nationale, les femmes sont de plus en plus nombreuses à vouloir occuper des postes dans la Police puisqu'elles représentent environ 30 % des effectifs.
 

Tenue et équipements du Commissaire de Police

 

La tenue du Commissaire de Police

 
Le Commissaire de Police porte un uniforme sauf s'il participe à une filature ou s'il doit enquêter en civil.
 
L'uniforme règlementaire se compose d'une chemise blanche, avec cravate, d'un pantalon bleu marine et d'une veste assortie sur laquelle apparaissent les galons propre à son grade. Il porte également un képi.
 
Sur des missions de terrain, le commissaire porte la tenue identique à celle de son équipe, laquelle permet de se déplacer facilement sur tous types de terrains et pour toutes sortes d'interventions (notamment chaussures d'intervention, polo et pantalon bleu marine). Il pourra éventuellement selon les cas, porter une casquette, un calot ou un bonnet.
 

L'équipement du Commissaire de Police

 
En mission avec son équipe, le Commissaire de Police porte un gilet pare-balles, une radio, des menottes, son arme de service (Sig-Sauer SP 2022) et dans des cas d'interventions musclées, il aura également un casque de protection, un bouclier et un armement plus conséquent.
 

Niveau d'études et conditions pour devenir Commissaire de Police

 

Les voies d'accès à la formation

 
Il est possible de devenir Commissaire de Police par 3 voies d'accès :
 
  • Par voie de concours externe,
  • Par voie de concours interne,
  • Par la VAP (Voie d'Accès Professionnelle)
Quel que soit le concours choisi, il est possible de se représenter 2 fois en cas d'échec mais il n'est plus possible de se présenter à un concours au-delà de 3 tentatives.
 

Les conditions pour devenir Commissaire de Police

 
Vous souhaitez vous présenter au concours externe ? Il faut d'abord répondre à certains critères de sélection :
 
  • Avoir la nationalité française,
  • Être âgé de 18 ans minimum et ne pas avoir plus de 35 ans (à la date du 1er janvier de l'année du concours) ;
  • Être dégagé des obligations militaires ;
  • Présenter un casier judiciaire vierge ;
  • Avoir un niveau d'études supérieur ou équivalent à un Bac + 5 et être titulaire d'un diplôme de type Master 2 ;
  • À défaut de ce diplôme, pouvoir justifier de 3 ans d'exercices effectifs dans un domaine de police similaire ;
  • Avoir obtenu du préfet l'agrément de compétence territoriale ;
  • Excellente aptitude physique validée par un médecin de la PN après contrôle médical SIGYCOP ;
  • Validation d'aptitude pour le port d'arme et les services de nuits.+ voir le permis B (le stagiaire commissaire de police, ne pourra être titularisé à la fin de sa formation que s'il justifie du permis B).
 
À savoir : un examen de dépistage aux substances illicites (drogues) sera proposé. Il doit être négatif si le candidat souhaite se présenter au concours de Commissaire de Police.
 
Nota : certaines conditions peuvent varier, notamment la limite d'âge ou les conditions de diplômes pour certains candidats (exemple : parents d'au moins 3 enfants, sportifs de haut niveau…).
 

Devenir commissaire de Police par le concours interne

 
  • Soit agent de l'État,
  • Soit agent des collectivités territoriales,
  • Soit agent d'une organisation intergouvernementale,
  • Soit agent d'un établissement public,
  • Soit fonctionnaire civil ou militaire
  • Être âgé de moins de 45 ans (à la date du 1er janvier de l'année de présentation au concours interne) ;
  • Avoir cumulé au minimum 4 ans de services effectifs.
  • Épreuves du concours externe de Commissaire de Police
 
Il faudra que le candidat valide 3 phases :
 
  • Phase d'admissibilité ;
  • Phase de préadmission ;
  • Phase d'admission.
 
Nous vous conseillons de bien vous préparer au concours de Commissaire de Police afin de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.
 
Pour cela, un appui pédagogique et un travail en amont est recommandé en suivant une formation préparatoire au concours soit avec une école (exemple : Classe Prépa Talents du Service Public – CPTSP) soit avec un centre de formation à distance.
 
Il existe également une prépa proposée par l'ENSP (École Nationale Supérieure de Police) ou dans l'un des dix IEG du territoire (Institut d'Études Judiciaires).
  Niveau d'études et conditions pour devenir Commissaire de Police

Les épreuves du concours de Commissaire de Police

 

Les épreuves d’admissibilité

 
  • QCM ou réponses courtes sur vos connaissances générales, des questions sur le fonctionnement de la police, des questions sur les institutions politiques France/Europe et des sujets d'actualité (coefficient 3 – durée : 1 heure) ;
  • Dissertation de culture générale (économie et société) (coefficient 4 – durée : 5 heures) ;
  • Résolution d'un cas pratique sur la base d'un document administratif (coefficient 4 – durée : 4 heures) ;
  • Composition en droit administratif et droit dans les procédures pénales (coefficient 4 – durée 3 heures).
 
Le candidat qui est reçu aux épreuves d'admissibilité peut se présenter aux épreuves de préadmission.
 

Les épreuves de préadmission

 
La pré-admissibilité se compose de 2 épreuves de sport :
 
  • PHM (Parcours d'Habilité Motrice) : exercice chronométré qui s'effectue sur un certains nombres d'enchainements d'exercices (poutre, pompes, course, etc.) ;
  • TECR (Test d'Endurance Cardio Respiratoire) ou test Luc Léger : exercice d'augmentation de vitesse sur une distance à courir de 20 mètres.
Attention : une note inférieure ou égale à 7/20 à l'une ou l'autre des épreuves est éliminatoire !
 
Le candidat qui réussit pourra ensuite passer aux épreuves d'admission.
 

Les épreuves d’admissibilité

 
  • Tests psychotechniques pour évaluer le profil psychologique du candidat et son aptitude au travail en groupe (3h30) ;
  • Tests de mise en situation collective par petits groupes de 4 à 6 participants (coefficient 4 – durée 35 minutes) ;
  • Test de mise en situation individuelle (30 minutes – coefficient 4) ;
  • Test oral en langue étrangère (langue choisie lors de l'inscription au concours) (20 minutes – coefficient 4) ;
  • Entretien face à un jury (35 minutes – coefficient 7).

La formation du Commissaire de Police

 
Vous êtes reçu au concours de Commissaire de Police ? Vous allez ensuite entrer en formation en qualité d'élève Commissaire. À ce stade, il vous est demandé un engagement de 7 ans dès le 3ᵉ mois de votre formation à l'ENSP (École Nationale Supérieure de Police) à Saint-Cyr-au-Mont d'Or.
 
Le candidat qui se désiste après trois mois de formation pourra être tenu de verser une somme au Trésor Public dont le montant est fixé par arrêté ministériel.
 
S'il poursuit sa formation, elle durera 22 mois au sein de l'école pour la théorie et dans des services actifs de la Police nationale pour l'aspect pratique. Cette formation est rémunérée à hauteur de 1 534 euros nets mensuels (hébergement gratuit).
 
Pendant la formation pratique, le candidat est un commissaire stagiaire. Il ne sera titularisé qu'en fin de formation.
 

Débouchés et évolutions pour le métier de Commissaire de Police

 

Où exerce le Commissaire de Police ?

 
Un Commissaire de Police peut intégrer, à la sortie de sa formation, un poste selon ses préférences ou selon la vacance de postes. Il pourra travailler dans un commissariat d'une ville moyenne ou dans un commissariat d'arrondissement (police de proximité, rattachement à la préfecture de police de Paris). Il peut encore travailler au renseignement ou diriger une unité de police judiciaire (direction régionale).
 
Le Commissaire de Police peut travailler dans diverses unités spécialisées (Police Judiciaire, Police aux Frontières, CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité), Renseignement Intérieur, etc.).
 
Un classement de A à E permet de connaitre le niveau de responsabilité d'un poste dans le métier de Commissaire de Police.
 

Quel salaire et quel statut pour le Commissaire de Police ?

 
Salaire

Le Commissaire de Police gagne en moyenne 3 160 euros nets mensuels en début de carrière et jusqu'à 5 035 euros nets mensuels en fin de carrière.
 
Sous certaines conditions et s'il passe commissaire divisionnaire de police son salaire sera d'environ 4 495 euros nets mensuels et peut atteindre 6 784 euros nets par mois en fin de carrière.
 
Quant au Commissaire Général de police, sa rémunération débute à 5 700 euros nets par mois pour atteindre 7 793 euros nets mensuels en fin de carrière.
 
Statut
 
Le Commissaire de Police est un haut fonctionnaire de l'État. Il fait partie du corps de conception et de direction de la Police Nationale. Il a le statut de fonctionnaire public de la Catégorie A (filière police-sécurité). Il a un statut d'Officier de Police Judiciaire (OPJ). Au regard de la loi, il a également des attributs de magistrat.
 
Ce grade comporte plusieurs échelons (élève, stagiaire, puis 9 échelons et 1 échelon spécial) définis par décret n°2005-939 du 2 août 2005.
 

Quelles sont les évolutions de carrières envisageables pour un Commissaire ?

 
Après 9 années d'exercice effectif de sa fonction et s'il a bien rempli les conditions de mobilité, le Commissaire de Police pourra changer de grade et devenir Commissaire Divisionnaire. Pour ce faire, il doit avoir suivi une formation professionnelle préalable.
 
S'il n'a pas plus de 59 ans, une Commissaire Divisionnaire pourra passer Commissaire Général (après avoir atteint le 5ᵉ échelon au grade de Commissaire Divisionnaire). Il doit aussi justifier de 8 années de fonction dans une direction ou des emplois à responsabilités managériales. Un Commissaire Divisionnaire au 5ᵉ échelon ou un Commissaire Général ont la possibilité de devenir Contrôleur Général.
 
Le métier de Commissaire de Police est un métier valorisant et très intéressant pour toute personne qui a la vocation pour le métier. Cette fonction offre par ailleurs de belles perspectives d'évolution au sein de la Police Nationale. Les possibilités d'avancement et de promotion sont bien réelles comme dans de nombreux métiers de la Police nationale et le système d'échelons et de grades permet à toute personne de valeur de faire une belle carrière dans le métier.
JE SOUHAITE DEVENIR POLICIER
Complétez les champs ci-dessous pour recevoir des informations sur les préparations aux concours de la police française.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.