Devenir Policier au RAID

82 votes : 4.4
Parmi les métiers proposés au sein de la Police Nationale, il existe un ensemble de professions qui s'adressent surtout aux personnes qui souhaitent principalement travailler sur le terrain et qui aiment l'action et les poussées d'adrénaline. C'est le cas pour les unités telles que le GIPN, la brigade des STUPS, la BRI ou encore le RAID. Le travail du Policier du RAID sera principalement consacré à lutter contre le grand banditisme, la criminalité et le terrorisme. Négocier, débusquer ou neutraliser un forcené pour la sécurité publique est très courant dans cette unité d'intervention que l'on qualifie aussi unité d'élite de la Police Nationale.

Présentation du RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) et interventions célèbres

 

Présentation

 
Vouloir rejoindre le RAID, c'est avoir une forte motivation pour exercer le métier de Policier au sein d'une unité d'élite qui lutte contre toutes les formes de criminalité, le terrorisme et le grand banditisme. Si le RAID est venu d'un vocable qui désignait l'assaut militaire, on y retrouve aujourd'hui derrière ces 4 lettres, les missions de ses agents : Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion.
 
Créé et mis en place en 1985 par le Ministre de l'Intérieur Pierre Joxe, le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) est une unité sous l'autorité hiérarchique de la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) qui intervient sur le terrain, dans toutes les situations de crise pouvant survenir avec des profils d'individus très dangereux : forcenés menaçants, armés et retranchés, actions terroristes sur le territoire, prise d'otages…
 
Située dans l'Essonne, à Bièvres, le RAID compte également 10 antennes réparties sur toute la France et une moyenne de 200 agents spécialisés pour cette unité d'élite. Une structure opérationnelle en coordonne toutes les missions : c'est la FIPN (Force d'Intervention de la Police Nationale). Si l'on inclut les Policiers GIPN de la métropole ainsi que de l'outre-mer et les effectifs des diverses antennes du RAID actuel, cela représente un quota de 450 agents en unités d'élite qui sont essentiellement des gradés et des Gardiens de la Paix.
 
En action dans le milieu urbain, cette unité d'élite travaille en coordination avec d'autres équipes de la Police Nationale et peut aussi venir en renfort d'autres unités d'élite comme le GIGN en étant coordonné pour des missions spéciales par l'UCOFI (Unité de Coordination des Forces d'Intervention) qui dépend du Ministère de l'Intérieur.
 
Le RAID peut être amené à opérer des filatures, des surveillances et des investigations concernant des suspects. On recense en moyenne 400 missions menées par le RAID chaque année, sur le terrain.
 
Les Policiers du RAID peuvent aussi participer à la protection rapprochée des personnes publiques et/ou politiques en venant en renfort du SPHP (Service de Protection des Hautes Personnalités).
 
Ils sécurisent également les grands événements et forment parfois des unités spéciales pour d'autres pays.
 

Interventions remarquables du RAID

 
Si, chaque année, le RAID mène environ 400 missions, il y a certaines interventions qui sont gravées dans les mémoires parce que les médias les ont relatées dans de nombreux reportages et/ou du fait de leur extrême dangerosité pour les citoyens et l'intégrité de la nation.
 
Quelques dates : 
  • 19 décembre 1985 : lors d'un procès au Palais de Justice de Nantes, un homme fait irruption dans la salle avec une grenade et un pistolet pour défendre les deux hommes qui comparaissent au procès. Le RAID est appelé pour négocier. Après 34 heures de pourparlers, les otages sont libérés et les 3 complices prennent la fuite, vite rattrapés par le RAID à l'aéroport de Château Bougon. Aucune victime dans cette intervention.
  • Février 1987 : intervention du RAID pour interpeller 4 individus d'Action Directe (groupe d'extrême gauche). Retranchés dans une ferme orléanaise, ils seront interpellés par le RAID. On trouve sur place quantité d'armes et d'explosifs.
  • 1993 : intervention pour neutraliser Eric Schmitt lors de la prise d'otage d'une école maternelle de Neuilly-sur-Seine.
  • 1996 : interpellation par le RAID du gang de Roubaix. Deux policiers sont gravement blessés tandis que les terroristes, lourdement armés, sont finalement neutralisés.
  • Mars 2012 : intervention du RAID pour mener l'assaut contre le terroriste Mohammed Merah retranché et armé.
  • Janvier 2015 : les membres du RAID et de la BRI interviennent lors de l'attentat de la Porte de Vincennes, à l'Hyper Cacher et libèrent tous les otages après avoir neutralisé le terroriste.
Présentation du RAID

Qu'est-ce qu'un Policier du RAID ?

 
Avant tout homme ou femme de terrain, le Policier ou la Policière au RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) est une personne ayant une excellente condition physique et une très bonne technicité dans toutes les situations, même les plus dangereuses.
 
Dans cette unité d'élite, il faut savoir intervenir sur les lieux en un temps record mais aussi faire preuve d'esprit de cohésion avec son équipe et savoir obéir aux consignes de la hiérarchie.
 
Prêt à servir son pays et à opérer des interventions, des négociations et des assauts lors des crises majeures, le Policier du RAID doit avoir beaucoup de sang-froid, une excellente forme et des aptitudes physiques pour se déplacer facilement dans toutes les situations. Il doit aussi être psychologiquement stable. S'il arrive à entrer dans cette unité d'élite de la Police Nationale, le Gardien de la Paix ou l'Officier sera régulièrement réévalué - tous les 3 ans - car il est important de s'assurer que les membres du RAID soient toujours opérationnels sur le terrain.
 
Le métier est accessible aux jeunes de la formation initiale, mais également aux adultes qui souhaitent changer de métier en faisant une reconversion professionnelle pour intégrer la Police Nationale dans un premier temps, puis l'unité du RAID après 3 années d'expérience active au sein de la PN.
 
En plus des interventions spéciales pour lesquelles il est sollicité, le Policier du RAID exerce des missions d'information et de filature, des missions de formation, ou encore des missions de sécurité rapprochée auprès de hautes personnalités. Qu'est-ce qu'un Policier du RAID

Les qualités essentielles et compétences requises pour devenir Policier au RAID

 

Qualités requises pour devenir Policier au RAID

 
Comme tout Policier, le Policier du RAID doit faire preuve d'un réel engagement et doit avoir la vocation pour le métier. Dans l'exercice de son métier, au sein de cette unité spéciale, on lui demandera en plus : 
  • D'avoir l'esprit de cohésion avec son équipe pour coordonner les actions au sein du groupe, chaque élément en intervention doit pouvoir compter sur lui-même autant que sur ses collègues pour assurer sa propre protection tout en veillant à celle de son équipe,
  • De faire preuve de sang-froid,
  • D'avoir beaucoup de détermination,
  • D'être capable de s'investir totalement,
  • D'obéir aux ordres de la hiérarchie,
  • De faire preuve de flexibilité et d'être disponible pour des missions au pied levé,
  • D'avoir une excellente condition physique,
  • D'être psychologiquement stable,
  • De savoir gérer son stress,
  • D'avoir de la patience notamment lors d'opérations de négociation quand la vie d'otages est en jeu,
  • D'avoir un bon esprit d'analyse des situations et de savoir garder son calme.
 

Compétences requises pour devenir Policier au RAID

 
Des compétences techniques sont acquises pendant la formation spécifique et viennent compléter la formation du Policier. Il doit suivre un entrainement physique strict et apprendre à manier tout l'armement dont il dispose lors des interventions les plus dangereuses.
 

Horaires de travail

 
Une intervention peut ne pas être prévisible à l'avance (cas d'un attentat par exemple). Le Policier du RAID doit donc pouvoir se déplacer en mission spéciale à n'importe quelle heure et n'importe quel jour. On lui demande de faire preuve d'une grande disponibilité et le Policier qui souhaite travailler au RAID n'a pas d'horaires fixes. Appelé pour déloger un forcené armé et retranché chez lui, il sécurise les environs et négocie. Tant qu'il y a un risque pour les vies d'autrui, la négociation se poursuit et peut durer plusieurs heures avant que soit donné l'ordre d'assaut par le supérieur. Dans ces missions très délicates, il faut faire preuve d'une grande disponibilité.

Les missions principales du Policier au RAID

 
Souvent confrontés à des situations extrêmement difficiles et même dangereuses, les Policiers du RAID constituent une unité d'élite et sont sélectionnés sur des critères de compétences techniques, physiques et psychologiques et une parfaite endurance.
 
Comme l'indique le nom de leur groupe, ils exercent des missions de : Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion (RAID) à savoir :  
  • Recherche de malfaiteurs (grand banditisme, terrorisme, etc.)
  • Assistance : auprès d'autres groupes de la Police Nationale pour appuyer des interventions ou protéger l'environnement en cas d'évènements particuliers, de déplacement de hautes personnalités, renfort au SDLP (Service De La Protection), assistance avec la mise à disposition de matériel très spécifique, etc.
  • Intervention : lors de problèmes mettant la vie d'autrui en danger ou lorsque le territoire, ses personnes et ses biens sont menacés (prise d'otages, menace sur un bâtiment public ou des personnes, etc.).
  • Dissuasion : investigations et filatures ont pour but d'éviter certains risques et de dissuader les participants préparant de graves troubles pouvant nuire à l'ordre public. Mission d'appui opérationnel à d'autres services de la Police Nationale qui assurent la prévention et/ou la répression des actes de terrorisme et du crime organisé.
Les Policiers du RAID sont également sollicités pour former d'autres fonctionnaires de la Police Nationale.
 
Les Policiers travaillant dans le groupe des agents opérationnels pourront également être répartis dans des unités d'assaut spécialisées comme les plongeurs, les négociateurs, les parachutistes, le groupe cynophile, le GOST (Groupe Opérationnel de Soutien Technique). Chacun met en œuvre des moyens techniques pointus adaptés aux types d'intervention.

Policiers et Policières au RAID : quels effectifs ?

 
L'effectif global du RAID inclut 1 psychologue, des médecins, des personnels administratifs et techniques, les agents du corps d'encadrement et d'application (119 membres en 2015), les agents du commandement (21 membres en 2015) ainsi que des commissaires de police et les membres de la direction et de la conception.
 
L'effectif total de 168 agents environ en 2015 est passé à environ 450 personnes du fait de l'intégration du GIPN (métropole et outre-mer) répartis principalement en Gardiens de la paix et gradés.
 
Depuis 2003, les femmes ont leur place dans quelques fonctions opérationnelles et si, en 2014, deux femmes ont été intégrées dans le RAID et sont allées sur le terrain avec leurs co-équipiers (1 femme négociatrice, 1 femme sniper), il n'y a plus aujourd'hui de femme à ces postes mais les femmes restent les bienvenues et ont toutes leurs chances pour ce métier au même titre que les hommes.
 
Les femmes qui ont une vie de famille sont souvent moins enclines à entrer dans ce corps d'élite qui demande une disponibilité permanente. Cependant, pour les autres, il faut savoir qu'il n'y a pas de discrimination et que les femmes perçoivent la même rémunération (plus les primes et indemnités) que celle octroyée aux hommes ayant le même grade et la même ancienneté.

Tenue et équipements du Policier au RAID

 

Tenue du Policier ou de la Policière au RAID

 
L'action sur le terrain et les interventions souvent musclées nécessitent une tenue adaptée : souple et très résistante ainsi que des bottes et accessoires tout terrain.
 
Portant une combinaison noire avec le sigle du RAID dans le dos, les Policiers ont systématiquement un gilet pare-balles et portent une cagoule, un casque et des gants. Certaines missions nécessitent le port de masques à gaz et de lunettes de protection. Des boucliers balistiques équipent, dans un groupe, quelques policiers qui avancent en avant et protègent ainsi les co-équipiers.
 

Equipement du Policier au RAID

 
Armement
 
Les membres du RAID sont lourdement armés lorsqu'ils sont sur le devant de la scène d'une mission d'exfiltration d'otages ou de négociation avec un forcené lui-même dangereux et armé. Il leur faut des armes de précision de courte, moyenne et longue portée comme : des pistolets mitrailleurs, des tasers, des grenades offensives ou aveuglantes, des explosifs, des pistolets semi-automatiques, des fusils d'assaut, des fusils à pompe, des fusils d'appui, des fusils de précision, des mitrailleuses légères, etc.
 
Véhicules
 
Le Policier du RAID peut avoir plusieurs véhicules à sa disposition, selon le type de mission. Les véhicules de types motos et voitures de la Police Nationale sont aussi complétés de véhicules banalisés pour les missions de filatures qui doivent rester discrètes. Pour les missions dangereuses, le RAID dispose de véhicules blindés pour le transport des groupes d'intervention et de leur armement.
 
Le RAID peut solliciter l'appui du GIH (Groupe Interarmées d'Hélicoptères) pour mener à bien ses actions lorsque les véhicules au sol ne suffisent pas pour poursuivre des individus dangereux (coopération mise en place depuis 2008).

Formation, concours : tout ce qu'il faut savoir pour devenir Policier au RAID

 

Conditions pour devenir Policier au RAID

 
La première étape consiste à intégrer les rangs de la Police Nationale et de justifier de 3 années d'expérience dans le métier de Policier.
 
Les candidats sont recrutés parmi les Gardiens de la Paix ou les Officiers.
 
Pour les Gardiens de la Paix, l'âge limite au moment de la sélection pour intégrer le RAID est de 35 ans maximum (au 31 décembre de l'année d'admissibilité). Pour les officiers, l'âge limite est de 38 ans.
 

Première étape : intégrer la Police Nationale

 
J'ai la vocation et je souhaite m'engager dans la Police Nationale pour servir mon pays et protéger ses citoyens. Comment se passe le recrutement pour devenir Policier au RAID ?
 
Vous pouvez vous présenter au Concours de Gardien de la Paix si vous avez un niveau Bac (ou équivalent) et si vous répondez aux critères (nationalité française, casier judiciaire vierge, âge requis, libre des obligations militaires). Le concours est composé d'épreuves orales et écrites et de tests visant à évaluer la condition physique et psychologique du candidat. Après votre titularisation comme fonctionnaire de police au grade de Gardien de la Paix, vous devrez justifier de 3 années de services avant de demander à intégrer le RAID.
 
Si vous avez un niveau Bac + 3 (ou équivalent), vous pouvez présenter directement le Concours d'Officier de Police. Vous devez répondre aux critères de sélection et réussir le concours qui est également composé d'épreuves orales et écrites et de tests physiques et psychologiques pour intégrer la Police Nationale. Là aussi, vous devrez justifier de 3 ans d'ancienneté pour pouvoir demander votre affectation au RAID.
 
A savoir : si vous n'avez pas de diplôme mais justifiez d'une réelle motivation pour le métier de Policier, vous pourrez intégrer la Police Nationale en tant que Cadet ou Adjoint de Sécurité. Vous serez formé en interne et pourrez ensuite vous présenter au concours interne de Gardien de la Paix.
 

Comment bien se préparer aux concours

 
Quel que soit le concours visé, une bonne préparation est primordiale.
 
Notez que vous pouvez choisir ce métier dans le cadre d'une formation initiale, ou bien demander une reconversion professionnelle et faire une formation continue pour vous préparer au concours de votre choix et devenir Policier. Les concours sont ouverts aux étudiants comme aux adultes en reconversion professionnelle.
 
Pour mettre toutes les chances de votre côté, le travail personnel est indispensable mais étudier avec juste des livres pour préparer un concours n'est pas suffisant. Les concours sont des épreuves chronométrées et peuvent s'avérer difficiles si vous n'êtes pas préparé suffisamment. Le plus compliqué n'est pas d'avoir la moyenne mais d'arriver dans les premiers car le principe du concours est de ne sélectionner que les meilleurs, surtout lorsque le nombre de postes est limité !
 
Vous pourrez opter pour une école de type « prépa concours » et choisir une des écoles spécialisées dans les métiers de la fonction publique. Une autre option consiste à se préparer avec un centre de formation à distance. Ces écoles, spécialisées dans la préparation des concours de la fonction publique et, notamment ceux de la Police Nationale, vous assurent d'arriver le jour J plus serein et bien préparé. Le suivi pédagogique est souvent excellent et vous êtes encadré par des enseignants spécialisés tout au long de votre formation.
 

Recrutement en unité d'élite au RAID

 
Les informations de recrutement sont données chaque année par la FIPN (Force d'Intervention de la Police Nationale) à tous les commissariats. Ils ont ainsi la possibilité de chercher dans leurs rangs les agents qui souhaitent se porter volontaire pour renforcer l'équipe du RAID.
 
Les Gardiens de la Paix ou les Officiers intéressés doivent alors déposer un dossier de candidature, à condition d'être bien notés et recommandés par leur hiérarchie.

Tests de sélection

 
Les dossiers retenus permettent aux candidats d'être inscrits à une première série de tests qui se déroule à Saint-Malo et sont, chaque année, différents. Ces tests ont lieu à l'école de police et se composent d'épreuves physiques (résistance, combat, etc.) et d'épreuves techniques liées au métier (tir).
 

La pré-formation éliminatoire

 
Cette formation va évaluer le candidat sur ses compétences (physiques, psychologiques, techniques) mais aussi sur sa personnalité et son comportement (capacité à respecter les consignes, attitude avec les autres candidats, etc.). A la fin de cette session, les candidats reçoivent un classement et la liste est communiquée au RAID. Les candidats les mieux notés auront plus de chances d'intégrer plus rapidement le RAID.
 
La liste reste valable 2 ans pour les candidats admissibles.
 
Cette sélection concerne non seulement les nouveaux candidats mais aussi tous les membres du RAID qui doivent s'y soumettre tous les 3 ans. Elle sert à vérifier que les Policiers du RAID sont toujours aptes à exercer à tous les niveaux de difficultés du métier (physique et psychologique notamment).
 

Formation au RAID

 
Une fois qu'il est affecté au sein du RAID, le Policier reçoit une formation spécifique et bénéficie d'une période probatoire de 6 mois.

Quel statut et quelle évolution de carrière pour le Policier au RAID ?

 

Où exerce le Policier au RAID ?

 
Le Policier du RAID peut travailler soit directement au siège du RAID en région parisienne (Bièvres dans l'Essonne), soit intégrer l'une des 10 antennes françaises à : 
  • Toulouse (31) ;
  • Bordeaux (33) ;
  • Montpellier (34) ;
  • Marseille (13) ;
  • Lille (59) ;
  • Lyon (69) ;
  • Nice (06) ;
  • Nancy (54) ;
  • Strasbourg (67) ;
  • Rennes (35)
Entre 2018 et 2019, les GIPN localisés en outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Guadeloupe et La Réunion) sont devenus des antennes du RAID et permet à cette dernière unité de couvrir également l'outre-mer en plus de ses positions en métropole.
 
Si chaque unité a son secteur géographique d'intervention qui lui est propre, un nouveau dispositif créé en 2016 et nommé Procédure d'Urgence Absolue (PUA) décrète qu'en cas de crise grave, les unités sont habilitées à intervenir sur tout le territoire. Ceci permet de faire face plus efficacement à la menace terroriste.
 

Statut et rémunération du Policier au RAID

 
Le Policier au RAID est un fonctionnaire d'état de la filière police et armée. S'il intègre cette unité en tant que Gardien de la Paix, il est fonctionnaire de catégorie B. Il faut savoir que le Gardien de la Paix qui souhaite entrer au RAID doit être à l'échelon 3 (grade minimum pour intégrer cette unité).
 
En début de carrière, le Policier du RAID gagne environ 1 197 euros par mois s'il est Gardien de la Paix. A ce salaire, s'ajoutent les primes et les indemnités.
 
Il peut être Officier et, dans ce cas, il aura un statut de fonctionnaire de catégorie A et une rémunération correspondante.
 
Comme pour tous les agents de la Police Nationale, le salaire sera évolutif tout au long de la carrière du Policier et indexé à une grille en fonction de l'échelon, du grade et de l'ancienneté.
 

Perspectives d'évolution de carrière pour le Policier au RAID

 
Beaucoup de Policiers ont envie très rapidement d'évoluer pour intégrer le RAID. Cette unité d'élite bénéficie d'une bonne réputation et rares sont les Policiers qui souhaitent en partir. Ils peuvent profiter de l'avancement proposé dans l'unité du RAID et occuper d'autres postes comme ceux de commandement. Ils peuvent demander à rejoindre d'autres groupes d'interventions comme le GIPN (Groupement d'Intervention de la Police Nationale).
 
Beaucoup aspirent à quitter le terrain, en arrivant à un certain âge car les interventions sont très physiques et demandent beaucoup de vigilance. Ils ont alors la possibilité de travailler à des postes de commandement en montant en grade mais ils peuvent aussi tout simplement quitter leur fonction pour intégrer la sécurité publique (exemple : garde du corps dans le domaine public).
JE SOUHAITE DEVENIR POLICIER
Complétez le formulaire ci-dessous et obtenez gratuitement toutes les informations pour savoir comment accéder aux différents métiers de la police nationale.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.