DEVENIR POLICIER

Tout ce que vous devez savoir sur les métiers de la police nationale.

INTÉGREZ LA POLICE

Découvrez comment rejoindre les rangs de la police nationale.

Police Nationale : métiers, concours, missions, effectifs...

18 votes : 4.7
Première force de sécurité en France, la Police Nationale assure la protection des citoyens du territoire national en luttant contre la criminalité et la délinquance. Aussi bien préventive que répressive, lorsque cela est nécessaire, la Police Nationale veille au respect des lois et aux intérêts de la Nation. Entrer dans la Police Nationale représente un engagement et un investissement de chaque instant.

Si vous souhaitez devenir membre de la Police Nationale, vous avez certainement envie d'en savoir plus et nous vous proposons donc de répondre à quelques questions fréquentes que vous vous posez peut-être sur ce métier :

L'histoire de la Police Nationale, de sa création à nos jours


Création de la Police Nationale


C'est à l'issue de la Révolution Française qu'il faut remonter pour trouver le fondement de la Police Nationale. En 1789, la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, définit précisément dans son préambule l'importance d'une Police Nationale puisque, comme le souligne ce document, « la sûreté fait partie des droits inaliénables et imprescriptibles de l'homme ».

Outre la Police Nationale, la Police Municipale apporte également son soutien au niveau des communes, mais en 1941 une loi est votée pour recruter les Policiers Municipaux en poste dans des communes de plus de 10 000 habitants. Ils sont alors rattachés à l'Etat et nommés Gardiens de la Paix. La « Police Nationale » n'acquiert vraiment son nom qu'en 1941 avec le Gouvernement de Vichy pour l'échanger en 1944 pour celui de « Sûreté Nationale ».

L'année 1966 est véritablement un tournant pour la profession qui acquiert l'appellation de « Police Nationale » et connait les changements l'organisant plus ou moins comme elle se présente de nos jours (loi du 9 juillet 1966). L'histoire de la Police Nationale, de sa création à nos jours

Présentation et fondement


A partir de 1966, la Police Nationale dispose d'une direction générale qui dépend du Ministère de l'Intérieur. L'Ile-de-France est par ailleurs chapeautée par le Préfet de Police de Paris.

Les dates-clés concernant l'évolution de la Police Nationale sont alors :
  • Janvier 1995 : loi d'orientation et de programmation relative à la sécurité qui liste les missions de la Police Nationale ;
  • Août 2012 : loi d'orientation et de programmation pour la Sécurité Intérieure qui reprend chaque mission de la Police Nationale ;
  • 2002 : décret pour l'attribution d'un drapeau au Ministère de l'Intérieur et à la Police Nationale. Ce drapeau reprend symboliquement la devise « Pro Patria Vigilant » en latin qui signifie « ils veillent pour la Patrie » : une devise rappelant les missions de la Police Nationale et qui évoque également Saint-Martin, leur Saint Patron depuis 1993.
  • Mars 1986 : création du Code de Déontologie de la Police Nationale.
  • Janvier 2014 : remaniement du Code de Déontologie en Code de Sécurité Intérieure pour l'élargir à la Gendarmerie Nationale.
Ce code encadre strictement les missions de la Police et de la Gendarmerie. Il délimite les obligations de chacun et la non-observation de ce code peut entrainer des sanctions, voire des poursuites judiciaires car on attend du Policier - tout comme du Gendarme - qu'il soit honnête, loyal et impartial et qu'il observe un devoir de réserve.

Assurer la sécurité publique, mener des actions de police judiciaire ou des missions de renseignement et d'information, représentent le travail régulier d'un membre de la Police Nationale. Il doit en répondre devant sa hiérarchie et d'autres organismes constitutifs du système global de l'organisation policière (exemple : inspection générale de l'administration, IGPN, justice, CNIL).

Les missions de la Police Nationale


Vocation et réactivité


Devenir Policier est une vocation qui nécessite, comme toute vocation, de se rendre disponible. Chacun a bien sûr un temps de travail à effectuer, mais l'organisation globale nécessite que la Police Nationale soit joignable 24h/24h et 365 jours par an.

Pour accompagner les policiers et les policières, qui sont des hommes et des femmes de terrain, un support logistique est indispensable. Une plateforme de réception d'appels ouverte à toute heure régule les appels urgents et dépêche les agents qualifiés sur le terrain.

La Police Nationale s'occupe à plein temps de délinquance (70 %), de gardes à vue (80 %) et ce, sur toutes les zones, mêmes celles dites sensibles (99 %). Outre la répression, les missions des futurs policiers ou policières sera de faire acte de prévention et d'agir pour renforcer la sécurité de tous les lieux publics.

On trouve cinq principales missions de la Police Nationale :
  • La sécurité des personnes, des biens et implication dans la sureté des institutions : cette mission est sous le contrôle permanent de la Direction Centrale de la Sécurité Publique (DCSP) qui peut également s'appuyer sur la Brigade Anti-Criminalité (BAC) ou le Service De La Protection (SDLP).
  • La lutte contre la grande délinquance, le trafic de stupéfiant et la grande criminalité : cette mission est sous le contrôle permanent de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) qui peut se faire aider par d'autres offices spécialisés pour mener à bien ses missions.
  • La sécurité de la France contre les menaces extérieures, notamment le terrorisme : cette mission est sous le contrôle de l'Unité de Coordination de la Lutte Anti-Terrorisme (UCLAT), qui travaille en étroite collaboration avec la DCRI et la Direction Centrale de la Police Judiciaire.
  • La lutte contre l'immigration clandestine en veillant sur les différents mouvements migratoires : cette mission est sous le contrôle permanent de la Direction Centrale de la Police aux Frontières (DCPAF). Elle pourra aussi coordonner sa mission avec d'autres organismes.
  • Le maintien de l'ordre : cette mission est contrôlée par la Direction Centrale des Compagnies Républicaines de Sécurité (DCCRS) accompagnée de 61 unités mobiles.
Pour assurer ces diverses missions et actions, la Police Nationale, peut aussi faire appel à son unité d'élite : le RAID (Recherche Assistance Intervention et Dissuasion).


 

Les missions de la PN dans le détail


La Police Nationale, pour exercer ses missions, fonctionne sur plusieurs axes :
  • L'investigation qui permet d'établir des preuves et de faire avancer les enquêtes. Ce sont les agents et les officiers de la Police Judiciaire qui mettent en place les méthodes d'investigation.
  • Le renseignement et l'information : ces axes sont utilisés dans tous les domaines (exemples : contrôle des flux migratoires, anticipation d'une menace terroriste, etc.). La Police Nationale ne peut mener à bien ses missions sans s'appuyer sur l'information et le renseignement.
  • La police technique et scientifique : elle regroupe des agents pouvant opérer des analyses (balistiques, biologiques, etc.) dans le cadre d'une enquête criminelle par exemple.
  • Le contrôle interne : il consiste à réaliser une sorte d'audit de la Police Nationale dans son ensemble et d'évaluer les dysfonctionnements qui peuvent survenir à tous les niveaux. Cet axe est confié notamment à l'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale).
  • Le support qui permet de donner les moyens indispensables (humains, matériels ou financiers) à toute la Police Nationale pour qu'elle soit en mesure d'exercer ses missions dans les meilleures conditions possible.
Les missions de la Police Nationale

 

Les métiers de la Police Nationale


Les différents métiers


Si aujourd'hui vous êtes sûr(e) de vouloir intégrer la Police Nationale, mais que vous avez encore des doutes sur le métier qui sera fait pour vous, sachez qu'il existe un large choix de secteurs et de débouchés. Ces différents métiers pourront être notamment :
  • Pour ceux qui aiment le travail d'équipe, de bureau :
- Adjoint Administratif,
- Secrétaire Administratif.
 
  • Pour ceux qui souhaitent aller au contact de la population :
- Policier en aéroport,
- Adjoint de sécurité,
- Policier en maintien de l'ordre,
- Cadet de la République
 
  • Pour ceux qui recherchent un métier de terrain, qui aiment s'investir et prendre des risques :
- Policier plongeur,
- Policier en unité nautique,
- Policier secouriste en montagne,
- Policier aux frontières,
- CRS (Compagnies Républicaines de Sécurité),
- Policier en unité d'élite au sein du GIPN (Groupe d'intervention de la Police nationale),
- Policier à la BRI (Brigade de Recherche et d'Intervention)
- Policier en Brigade Anti-Criminalité (BAC),
- Policier en Brigade des stupéfiants,
- Policier au RAID.
  • Pour ceux qui aiment la musique ou le contact avec les animaux :
- Policier maître-chien,
- Policier cavalier d'unité équestre,
- Policier chef de musique pour l'orchestre de la Police Nationale,
 
  • Pour ceux qui ont un esprit de déduction et s'intéressent à l'investigation :
- Policier en charge du relevé de traces et d'indices,
- Policier du renseignement,
- Policier investigateur en cybercriminalité,
- Policier à la Police Scientifique.
 
  • Et d'autres types de métiers divers recherchés par la Police Nationale
- Comptables,
- Formateurs généralistes,
- Psychologues,
- Spéléologues,
- Etc.

La réserve civile de la Police Nationale 

La Police Nationale dispose d'une réserve civile, qui permet à des citoyens volontaires d'effectuer des missions rémunérées, de façon ponctuelle, avec une limite de travail de 90 jours par an. 

C'est la loi pour la sécurité intérieure du 18 mars 2003 qui en stipule les termes. Autrefois occupée par des policiers à la retraite, la réserve peut aujourd'hui s'adresser à tout citoyen âgé de 18 à 65 ans. Depuis la date du 21 juillet 2016, la réserve civile de la Police Nationale offre également la possibilité aux anciens adjoints de sécurité (ADS) de s'engager en tant que réserviste avec des modalités semblables à celles des policiers retraités.
 

Les grades au sein de la Police Nationale


Corps et grades


Les grades sont obtenus par promotion interne, en passant des concours de la Police Nationale. En évoluant vers le grade supérieur, les policiers et les policières évoluent au niveau de leurs fonctions et attributions, mais également au niveau de leur rémunération.

Quel que soit le corps auquel un policier est rattaché, le principe est le même : les agents exerçant la même fonction auront systématiquement le même salaire et on leur proposera le même déroulement de carrière. La grille salariale est pré-établie comme pour tous les emplois de la fonction publique.

A l'intérieur de chaque corps, il existe des grades divisés en échelons. Plus le grade est élevé, plus le salaire est important. L'accès au grade supérieur de votre corps se fait soit en fonction de l'ancienneté, ou alors par examen ou par promotion interne.


Corps concerné et grades correspondants

 
  • Conception et Direction de la Police Nationale (CCD) : Commissaire, Commissaire divisionnaire ;
  • Commandement (ou corps des officiers) : Lieutenant, Capitaine, Commandant ;
  • Encadrement et application/CEA (ou corps des gradés) : Gardien de la Paix, Brigadier, Brigadier-chef, Major.
 

A savoir :


Le Cadet de la République évoluera vers le métier d'Adjoint de Sécurité. Après avoir réussi le concours de Gardien de la Paix, il suivra une formation tout en poursuivant son contrat d'ADS.

L'Adjoint de Sécurité assiste les fonctionnaires dans leurs missions. Son statut est celui de contractuel de droit public. Une fois titularisé, il pourra intégrer un corps de Police Nationale, et évoluer selon les grades et les échelons qui concernent ce corps.

Les effectifs et la place des femmes dans la Police Nationale


Effectifs


La Police Nationale totalisait, en 2017, 150 000 personnes. Cet effectif inclut les hommes et les femmes exerçant des métiers variés : missions administratives, police scientifique, métiers sur le terrain, etc.

La réserve civile de la Police Nationale représente en 2019, environ 18000 personnes parmi lesquels 11000 sont d'anciens policiers « soumis à une obligation de service de cinq années après leur départ à la retraite et jusqu'à l'âge de 65 ans » (Source : rapport de la Cour des Comptes d'Avril 2019).

La réserve citoyenne de la Police Nationale s'apparente à la réserve civique et n'est pas comptabilisée dans les effectifs. Elle fait appel au bénévolat et offrait 181 missions sur le territoire national en novembre 2018 (Source : rapport de la Cour des Comptes, avril 2019). C'est toutefois une information à considérer sérieusement pour les personnes souhaitant intégrer plus tard la Police Nationale afin de se faire une première idée sur les missions proposées.


Les femmes dans la Police Nationale


Les femmes restent en minorité dans l'ensemble de la Police Nationale. Toutefois, elles représentent un quota majoritaire dans certains services (80 % des effectifs administratifs sont des femmes).

Les policières représentent tout de même 27 % des effectifs globaux de la Police Nationale. Ce pourcentage est plutôt remarquable si l'on considère que c'est seulement en 1966 que les premières femmes ont pu intégrer la Police Nationale dans des services actifs, en se présentant au concours d'Officier de Police

L'année 1977 représente un autre tournant pour l'évolution des missions confiées aux policières puisque c'est l'année où elles accèdent pour la première fois au grade de Commissaire. Et ce n'est qu'en 1991 que la première femme accède à un poste de Commissaire Divisionnaire.

La première directrice des services actifs de la police marquera, quant à elle, l'année 2002.

Les femmes n'ont pas cessé de s'imposer et de démontrer leur importance dans ce secteur considéré, au départ, comme un ensemble de métiers plutôt réservés aux hommes. L'année 2012 verra même une femme atteindre le poste de Directrice de l'inspection générale de la Police Nationale, puis une autre élue présidente du Comité exécutif d'Interpol.

Côté effectif féminin, la majorité se situe dans les postes d'Adjointe de Sécurité ou de Policière (65 %), puis dans les métiers de l'administration (29 %). Le reste se répartit entre postes techniques et scientifiques.

Près de 25 % de femmes sont présentes dans les métiers de Commissaires et Officiers de Police. Elles sont également largement représentées dans les services de l'INPS (Institut National de Police Scientifique) (environ 60 %) et de la DGPN (Direction Générale de la Police Nationale) (45 %).

Aujourd'hui, de plus en plus de jeunes femmes ont envie d'intégrer la Police Nationale et accèdent tout aussi facilement aux concours que les hommes. Les effectifs et la place des femmes dans la Police Nationale

Comment s'organise l'ensemble de la Police Nationale ?


La Police Nationale s'organise autour de trois grands axes :
  • Les directions de la Police Nationale ;
  • Les Unités et autres services dépendant de la Police Nationale ;
  • Les Syndicats de la Police Nationale.


La Police Nationale et ses Directions


Le bon fonctionnement de la Police Nationale repose sur la variété de ses métiers (administration, investigation, maintien de l'ordre, métiers de terrain) et pour diriger ses missions, elle dispose de plusieurs postes de pilotages :
  • La DRCPN (Direction des Ressources et des Compétences de la Police Nationale) qui supervise d'administration, les ressources humaines, le budget et la gestion et qui est également en charge d'action sociale ;
  • L'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) : c'est la police des polices qui effectue des audits et veille au respect des règles de la Police Nationale ;
  • La DCSP (Direction Centrale de la Sécurité Publique) : elle supervise le maintien de l'ordre sur tout le territoire ;
  • La DCPJ (Direction Centrale de la Police Judiciaire) : c'est la direction qui va superviser l'ensemble des missions de la Police Judiciaire (actions anti-délinquance et anti-criminalité, lutte antiterroriste, etc.) ;
  • La DCCRS (Direction Centrale des Compagnies Républicaines de Sécurité) qui supervise les actions des CRS et autres unités mobiles, afin de maintenir l'ordre public.
  • La DCPAF (Direction Centrale de la Police aux Frontières) qui dirige les missions de la Police aux Frontières (lutte contre l'immigration illégale ou le trafic des biens) ;
  • La DCRFPN (Direction Centrale du Recrutement et de la Formation de la Police Nationale) qui supervise les missions de recrutement, de formations initiales ou continues.
  • La DCI (Direction de la Coopération Internationale) ;
  • Le SDLP (Service De La Protection) : supervise les agents de la Police Nationale en charge de la protection rapprochée de dirigeants de la République ou des chefs d'Etats étrangers en visite sur le territoire ;
  • Le SCPTS (Service Central de la Police Technique et Scientifique) qui supervise les effectifs de la PTS, assure les recrutements et/ou les formations.

Les Unités et autres Services dépendant de la Police Nationale


Parmi les unités spéciales et les autres services rattachés à la Police Nationale, on pourra citer :
  • Le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) : les hommes du RAID constituent une unité d'élite, formée spécifiquement pour des missions particulières (terrorisme, grand banditisme) ;
  • L'UCLAT (Unité de Coordination de la Lutte Anti-Terrorisme) ;
  • La DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) : c'est une unité qui se consacre à la sécurité de la Nation et qui intervient dans sa mission, sur tout le territoire ;
  • Le CIPN (Centre d'Information de la Police Nationale) se consacre au partage des informations qui lui sont transmises par les états-majors opérationnels.
  • Le DCI-IT (Détachement Central Interministériel d'Intervention Technique) : cette unité est placée sous contrôle du Ministre de l'Intérieur et vise à renforcer la lutte contre le terrorisme ;
  • La MILAD (Mission de Lutte Anti-Drogue) ;
  • Le SICoP (Service d'Information et de Communication de la Police) : il est en charge de la communication interne et externe de la Police.
  • La DAV (Délégation Aux Victimes) ;
  • L'UCSTC (Unité de Coordination de la Sécurité dans les Transports en Commun) ;
  • L'UCGE (Unité de Coordination des Grands Evénements) ;
  • L'UCFM (Unité de Coordination des Forces Mobiles) ;
  • Le SAELSI (Service Achat, Equipements Logistiques de la Sécurité Intérieure) : rattaché au Service du Ministère de l'Intérieur et s'occupe de la logistique pour la gendarmerie, la sécurité civile et la police ;
  • Le (ST(SI)) : Service des Technologies et des Systèmes d'Information de la Sécurité Intérieure.
Les Unités et autres Services dépendant de la Police Nationale

Syndicats de la Police Nationale


Plusieurs syndicats - politiques ou apolitiques - existent au sein de la Police Nationale, parmi lesquels notamment :
  • L'Alliance Police Nationale créé en 1995 ;
  • L'Unité Police SGP Force Ouvrière ;
  • La FPIP (Fédération Professionnelle Indépendante de la Police) créée en 1973 ;
  • L'UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes) de la Police ;
  • L'UNSA Intérieur ATS ;
  • L'UNSA Officiers ;
  • Sud Intérieur ;
  • Le SNPPS (Syndicat National des Personnels de la Police Scientitfique) créé en 1991 ;
  • Le SPPN (Syndicat des Psychologues de la Police Nationale) ;
  • Le SICP (Syndicat Indépendant des Commissaires de Police) ;
  • Le SCSI (Syndicat des Cadres de la Sécurité Intérieure) ;
  • La FASMI-UNSA (Fédération Autonome des Syndicats du Ministère de l'Intérieur).

Quels sont les équipements indispensables pour exercer son métier dans la Police Nationale ?


Pour exercer leur fonction dans de bonnes conditions, certains policiers bénéficient d'un uniforme réglementaire, de véhicules dans certains métiers (voitures mais aussi moto et autres moyens de locomotion) et parfois d'armes de service (dont l'usage est strictement encadré).


Uniformes de la Police Nationale


L'uniforme réglementaire a évolué depuis 1947 et si les femmes portaient la jupe en 1979, depuis 1985, leur uniforme se constitue d'un ensemble pantalon de type treillis - veste, jugé plus pratique pour les missions sur le terrain.

L'uniforme de Gardien de la Paix d'aujourd'hui est quasiment le même pour le policier de terrain que pour la policière. Ce qui ne change pas, c'est la couleur qui reste le bleu caractéristique pour la Police Nationale (à l'exception de certains métiers qui ont opté pour le noir : les CRS et certaines unités d'intervention par exemple).

On s'est attaché au côté pratique, confortable et utile pour que l'uniforme n'entrave pas les mouvements, qu'il permette un certain confort en pleine chaleur et assure une bonne protection pour les missions de terrain en plein hiver. Le choix des tissus a évolué et pas seulement les formes vestimentaires. Quant aux chaussures, la paire de rangers pour les hommes et femmes de terrains permet une protection renforcée et un meilleur confort pour les longues stations debout.

La casquette (parfois le bonnet en hiver) comporte le sigle de la Police Nationale. Pour différencier les grades, les galons sont cousus sur la veste et/ou la chemise.

On distingue l'uniforme quotidien de l'uniforme de cérémonie. Pour les cérémonies, les femmes ont un uniforme avec jupe et les hommes portent la cravate. Leur casquette est rigide, recouverte de tissu blanc. Quels sont les équipements indispensables pour exercer son métier dans

Véhicules de fonction de la PN

Les missions qui pourront vous êtres confiées, si vous souhaitez devenir policier, peuvent nécessiter de fréquents déplacements. Pour cela, la Police Nationale dispose d'un parc de 30 000 véhicules avec ou sans marquage.

En effet, le véhicule doit, dans certaines missions, pouvoir être clairement distingué par le citoyen mais il est également important, dans le cadre d'enquêtes et d'investigations, que la Police Nationale ait à sa disposition des véhicules banalisés.

Parmi ce quota de véhicules, il existe aussi des deux roues (environ 2000 scooters et 3000 motos) qui permettent un déplacement plus rapide selon les infrastructures. Véhicules de fonction de la PN

Armes de service de la Police Nationale


Tous les agents travaillant à la Police Nationale n'ont pas forcément une arme de service. Tout va dépendre de leur habilitation.

Il existe des armes non-mortelles (tonfas, bâtons téléscopiques) qui sont à distinguer de l'arme de service mise à disposition des policiers actifs. Les armes de service peuvent être différentes d'une unité à l'autre.

Les policiers actifs ont un pistolet semi-automatique 9 mm avec 2 chargeurs (15 cartouches chacun) et doivent entretenir leur arme et la garder en état de bon fonctionnement. Ils disposent aussi d'une paire de menottes et d'un gilet pare-balles.

D'autres armes peuvent équiper certaines unités comme le Taser, les flashballs, des lanceurs de grenades (exemple : CRS) et d'autres armements pour des unités d'élites (fusils à pompe, fusils d'assaut, pistolets mitrailleurs).

L'usage des armes est strictement encadré par le Code de Sécurité de la Police Nationale. Armes de service de la Police Nationale

Les modalités pour devenir membre de la Police Nationale : écoles, concours


Les concours


Pour travailler dans toute branche de la fonction publique, il faut passer un concours d'entrée. C'est également le cas si vous souhaitez entrer dans la Police Nationale.

Il existe des concours externes et des concours internes. Ces derniers concernent les personnes qui sont déjà dans le métier et qui envisagent de monter en grade ou de changer de métier.

En 2018, les concours externes ouvraient sur un certain nombre de postes à pourvoir : 2 500 postes chez les Gardiens de la Paix, 33 postes à pourvoir pour des Officiers de Police et 28 postes pour intégrer le métier de Commissaire de Police.

Vous pourrez vous préparer aux concours d'entrée dans la Police Nationale par le biais d'écoles spécialisées ou de centres de formation à distance. Ils offrent des enseignements de bon niveau et permettront de vous exercer, de vous préparer aux concours, ce qui vous permettra de réussir plus facilement.

Par exemple, l'Ecole Nationale Supérieure de la Police (ENSP) a prévu une classe préparatoire intégrée pouvant faciliter le passage du concours d'Officier ou celui de Commissaire. Cet organisme public de formation appartient à la Police Nationale ainsi que INPS (Institut National de la Police Scientifique).

Des centres ou des écoles de formation à distance (exemples : Cours Servais, EFM Fonction Publique, Prepalia, etc.) proposent des préparations aux concours de la Police Nationale. Et si vous préférez vous déplacer pour suivre vos cours, d'autres écoles proposent des formations équivalentes en présentiel (exemple : IRSS).

Pour les concours externes, l'accès peut se faire à différents niveaux d'études comme, par exemple :
  • Niveau bac : Gardien de la Paix ;
  • Niveau licence : Officier de Police ;
  • Niveau Bac+5 (type Master en Droit ou diplôme d'Institut d'Etude Politique Sciences Po (IEP) : Commissaire de Police.

Modalités d'accès aux concours


Avec le Baccalauréat - ou équivalent - vous pouvez accéder au concours de Gardien de la Paix. Si vous le réussissez, alors vous pourrez entrer dans la Police Nationale pour y suivre une formation rémunérée. Ce cursus vous permettra de bien comprendre le métier et vous formera tant sur l'aspect théorique que pratique. A l'issue de votre année de formation, si vous réussissez les tests, vous passerez Gardien de la Paix stagiaire pour un an, avant votre titularisation finale en tant que Gardien de la paix titulaire.

Si vous n'avez pas pu passer votre baccalauréat ou que n'avez pas le niveau pour présenter directement le concours externe de Gardien de la Paix, vous pourrez dans un premier temps intégrer le métier d'ADS (Adjoint de Sécurité) ou de Cadet de la République. Votre formation se fera à l'issue de tests et vous permettra ensuite de vous préparer au concours pour devenir Gardien de la Paix. Une fois dans la Police Nationale, vous pourrez ensuite passer des concours internes.
 

S'inscrire au concours de la Police Nationale


Les inscriptions au concours de la Police Nationale peuvent se dérouler de plusieurs manière. 

Vous pouvez vous inscrire par internet (plus facile et avec un suivi de dossier plus fiable) ou par voie postale si vous n'avez pas accès à un ordinateur.

Sachez que la plupart des concours comportent en général une partie théorique et une partie physique (un certificat médical vous sera demandé).
 

Conditions d'accès au concours


Pour se présenter à la plupart des concours de la Police Nationale, vous devrez impérativement :
  • Etre âgé de 18 à 30 ans ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge ;
  • Avoir la nationalité française ;
  • Etre en règle avec la journée Défense et Citoyenneté (JDC) ;
  • Avoir passé une visite médicale obligatoire.

Certains métiers comme celui de Commissaire, de Gardien de la Paix ou d'Officier étendent la limite d'âge à 35 ans et nécessitent en plus une bonne condition physique du postulant.
 

La Police Nationale vous permet de rejoindre une institution ayant le sens de l'engagement et désireuse de servir sa Patrie. C'est en intégrant un métier riche en contacts humains que vous pourrez vous épanouir pleinement dans votre fonction si vous avez une solide vocation de départ. Vous pourrez ensuite gravir les échelons tout au long de votre carrière et accéder à des grades supérieurs. En passant le concours d'entrée à la Police Nationale, vous pouvez être assuré de faire un bon choix, car après avoir fait vos preuves et suivi des formations continues, vous pourrez également évoluer dans le métier de Policier.
JE SOUHAITE DEVENIR POLICIER
Complétez le formulaire ci-dessous et obtenez gratuitement toutes les informations pour savoir comment accéder aux différents métiers de la police nationalee.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.