Devenir Policier secouriste en montagne

30 votes : 4.6
Vous attendez chaque hiver avec impatience pour chausser vos skis et partir vous ressourcer en montagne ? Vous aimez la marche en altitude et les sports de montagne comme l'escalade ou le canyoning ? Si vous avez en plus la vocation pour les métiers de la Police, pourquoi ne pas intégrer les rangs de la Police Nationale française puis vous former au métier de Policier secouriste en montagne ?
 
Ce métier passionnant répond principalement aux motivations de candidats qui aiment se sentir utile et porter secours aux autres et qui se sentent particulièrement à l'aise en montagne. C'est un métier passionnant et très enrichissant qui offre aussi au candidat de belles perspectives d'évolution de carrière.

Qu'est-ce qu'un Policier secouriste en montagne ?

 
Les Policiers secouristes en montagne de la Police Nationale interviennent en alternance avec les gendarmes des pelotons de haute montagne. Depuis 1958, ces hommes et ces femmes de terrain travaillent étroitement avec les médecins du SAMU pour porter secours lors d'accidents en montagne ou après une avalanche.
 
Le Policier secouriste en montagne est un sportif dans l'âme et un amoureux de la montagne. Il aime le travail en plein air et est capable d'agir au pied levé, quel que soit le temps, pour porter secours à des personnes en difficulté. C'est un alpiniste expérimenté. Bien avant une formation spécifique de 19 semaines, le candidat est naturellement doué dans les sports de montagne : ski, marche intensive, alpinisme, canyoning.
 
S'il aide à sauver des vies hiver comme été, il travaille aussi en étroite collaboration avec la police judiciaire lors de recherches de personnes disparues en montagne.
 
Chaque année, on pourra recenser environ 2 000 opérations en montagne, soit pour secourir des sportifs un peu trop aventureux ou imprudents, soit pour venir en aide à des personnes après une avalanche en étant alors épaulés par les unités cynophiles.
 
Pour devenir Policier secouriste en montagne, il faut d'abord être titularisé Gardien de la Paix et faire valoir ses motivations et son goût pour les sports de montagne.

Les qualités et compétences requises pour devenir Policier secouriste en montagne

 
Le Policier secouriste en montagne doit avoir certaines prédispositions pour exercer ce métier. On lui demandera d'avoir les qualités qui peuvent être communes à tous les agents de Police mais aussi d'avoir de solides compétences professionnelles dont certaines seront acquises durant une préparation pointue de 19 semaines.
 

Qualités requises pour devenir Policier secouriste en montagne 

  • Avoir la vocation pour le métier de Policier,
  • Aimer le travail en extérieur et par tous les temps,
  • Etre rigoureux,
  • Etre réactif,
  • Etre dynamique,
  • Aimer le travail d'équipe,
  • Avoir un bon sens de l'orientation,
  • Avoir du sang-froid,
  • Savoir gérer son stress,
  • Faire preuve de courage,
  • Etre patient,
  • Etre organisé,
  • Etre disponible,
  • Avoir le respect de la hiérarchie,
  • Etre capable d'obéir aux ordres,
  • Faire preuve de discrétion,
  • Avoir une excellente condition physique,
  • Ne pas avoir le vertige.

Compétences requises pour devenir Policier secouriste en montagne 

Les compétences techniques propres au métier de Policier secouriste en montagne nécessitent à la base un bon niveau de ski et des aptitudes pour toutes les activités sportives de montagne (marche, escalade, canyoning, etc.).
 
Ses compétences seront vérifiées par des tests de sélection qui permettront de décider si le futur candidat est apte à suivre la formation spécifique de Policier secouriste en montagne. Cette formation lui prodiguera des connaissances théoriques et pratiques (secourisme, orientation en montagne, interventions spécifiques en milieu montagneux…).
 
​​

Les horaires de travail et les missions principales du Policier secouriste en montagne

 

Horaires de travail

 
Les Policiers secouristes en montagne doivent pouvoir intervenir 7 jours sur 7 et 24h/24. Ils doivent donc être flexibles sur les horaires et travaillent par roulement avec des astreintes sur les weekends et jours fériés. En cas d'accident ou d'avalanche, ils doivent pouvoir intervenir dans des temps très brefs.
 

Les missions principales du Policier secouriste en montagne

 
Environ 210 CRS de montagne, regroupés sur 7 unités dans les principaux massifs montagneux français des Alpes et des Pyrénées (Grenoble, Albertville, Briançon, Perpignan, Nice, Chamonix et Lannemezan) sont prêts à intervenir au pied levé, dans des conditions souvent extrêmes pour sauver des personnes en difficulté.
 
Parfaitement préparés à toutes les éventualités grâce à leur formation de haut niveau reçue à Chamonix, au CNEAS (Centre National d'Entrainement à l'Alpinisme et au Ski), ce sont des professionnels aguerris à toutes les situations et à tous les climats rencontrés en montagne.
 
Leurs missions principales sont notamment :
 
  • Localiser et porter secours aux personnes en difficulté ou en danger ;
  • Apporter les premiers secours aux victimes d'avalanche en attendant les équipes médicales de secours ;
  • Assurer la sécurité lors des événements sportifs organisés en montagne ;
  • Suivre des actions de formation ;
  • Sensibiliser les usagers de la montagne en les informant et en assurant des formations de prévention ;
  • Collaborer avec l'ensemble de la Police Nationale pour sécuriser des événements à l'échelle nationale,
  • Participer au traitement judiciaire lors d'interventions de secours ;
  • Aider la police judiciaire dans le cadre d'enquêtes (recherche de personnes perdues).

Policiers secouriste en montagne : quels effectifs ?

 
Les 7 unités opérant sur les sites des Alpes et des Pyrénées regroupent un ensemble de 210 CRS Montagne, hommes et femmes ayant été formés initialement au Centre National d'Entrainement à l'Alpinisme et au Ski de Chamonix.
 
Si les femmes sont peu nombreuses, la formation leur est ouverte comme aux hommes, à condition d'avoir une bonne forme physique et un bon niveau en sports de montagne. Elles sont rémunérées comme les hommes puisque la rémunération est calculée au moyen d'une grille indiciaire qui est la même pour tous. Il n'y a donc pas de discrimination et les augmentations de salaire sont liées au grade et à l'ancienneté.

Tenue et équipements du Policier secouriste en montagne

 

Tenue du Policier secouriste en montagne

 
Le Policier secouriste en montagne doit avoir un uniforme réglementaire mais celui-ci est adapté selon ses missions spécifiques. Le plus souvent, il porte un pantalon de la couleur réglementaire mais il est imperméabilisé et en intervention il porte des vêtements de montagne avec les marquages et insignes distinctifs de la Police Nationale. Sa tenue est complétée par un pull polaire, un blouson et des chaussures adaptées à la neige et aux types de terrains de ses missions (exemple : chaussures d'escalade ou de marche). Si l'on parle beaucoup de ses interventions en hiver, il ne faut pas oublier, qu'il y a également des risques en été et que le Policier secouriste en montagne est aussi amené à rechercher des personnes disparues.
 

Equipement du Policier secouriste en montagne

 
Le CRS en montagne a également à sa disposition des armes de services.
 
Son équipement sera adapté à ses missions : skis, cordages, crampons, casque, équipements adaptés pour le canyoning, etc.
 
Des véhicules sont également utilisés pour le transport des Policiers secouristes en montagne (4x4, moto-neige, hélicoptère de la Police Nationale EC145).
 

Intervention des chiens en cas d'avalanche

 
Les 17 équipes cynophiles viennent en support de la Police en montagne. Chaque équipe est formée d'un maître-chien et de son chien.
 
Le chien a un rôle essentiel pour retrouver des personnes enfouies sous la neige après une avalanche. Les races choisies sont principalement des bergers malinois et des bergers allemands mais on trouve aussi en montagne des labradors et des golden retriever. C'est à l'âge d'un an et demi que le chien mâle est formé pendant douze semaines dans une unité cynotechnique de la Police Nationale. Il apprend à retrouver les personnes en cas d'avalanche et les personnes disparues dans le cadre d'une enquête judiciaire. Il suit une formation de trois semaines en montagne, au CNEAS puis une évaluation pour confirmer les aptitudes du chien à la recherche de personnes après une avalanche.
 
Chaque année, le chien, même en activité, continuera à être formé et entrainé pour rester parfaitement opérationnel pour ses missions de secours.

Formation, concours : tout ce qu'il faut savoir pour devenir Policier secouriste en montagne

 

Conditions pour devenir Policier secouriste en montagne

 
Pour devenir Policier secouriste en montagne, vous devez en faire la demande auprès de votre hiérarchie, après avoir intégré les services de la Police Nationale.
 
Pour cela vous devez :
 
  • Réussir le concours de Gardien de la Paix, si vous êtes titulaire du Bac. Vous serez alors stagiaire pendant 1 an, avant votre titularisation ;
  • Entrer dans la Police comme Adjoint De Sécurité, si vous avez le CAP ou le BEP. Une fois dans la Police Nationale, vous pourrez vous présenter au concours interne de Gardien de la Paix. Vous travaillerez jusqu'à la titularisation avant de demander à intégrer une formation de Policier secouriste en montagne ;
  • Etre Gardien de la Paix titularisé, lieutenant ou brigadier de Police ;
  • Ou être Policier titulaire du diplôme de guide de haute montagne ou aspirant guide ; Dans ce dernier cas, vous pourrez être affecté à l'unité montagne sitôt après votre sortie de l'école de police ;
  • Avoir la vocation pour le métier de Policier et un bon niveau dans les principaux sports de montagne ;
  • Avoir une excellente condition physique.

Préparer le concours de Gardien de la Paix

 
Si vous n'êtes pas dans le métier, vous commencerez à préparer le concours externe de Gardien de la Paix si vous avez le niveau Bac.
 
Pour réaliser votre rêve de devenir Policier, vous pouvez vous y prendre juste après l'année du Bac, dans le cadre d'une formation initiale, ou dans le cadre d'une reconversion professionnelle (salarié de la formation continue ou demandeur d'emploi). Vous devrez juste vérifier que vous remplissez les conditions pour vous présenter au concours de Gardien de la Paix (âge limite, nationalité, moralité, etc.).
 
Pour augmenter vos chances de succès et réussir le concours de Gardien de la Paix, vous devrez vous préparer avec une école spécialisée (Prépa de concours de la fonction publique) en présentiel ou en formation à distance. De nombreuses écoles sont spécialisées dans la préparation des concours de la fonction publique et offrent l'avantage d'un suivi pédagogique de qualité et d'une préparation solide pour les épreuves écrites et orales (entretien avec un jury).
 
Si vous êtes reçu au concours, vous intégrerez la Police Nationale en tant que Gardien de la Paix stagiaire et serez formé au métier pendant 1 an avant la titularisation.
 
Comment s'effectue ensuite le recrutement pour les Policiers secouristes en montagne ?
 
Si vous remplissez toutes les conditions, une sélection se fera avant votre intégration en formation spécialisée.
 

La sélection des candidats avant la formation

 
Vous devrez valoriser votre motivation et être performant dans des tests pratiques et sportifs qui vous seront proposés pendant 5 jours de sélection (épreuve d'endurance en montagne, escalade, ski, marche en terrain accidenté…).
 

La formation au métier de Policier secouriste en montagne

 
Si la sélection est concluante, vous serez formé pendant 19 semaines dans le centre spécialisé de Chamonix, le CNEAS (Centre National d'Entrainement à l'Alpinisme et au Ski).
 
Ces 19 semaines sont très complètes et intenses et ont pour but l'enseignement de toutes les techniques utilisées lors des secours en haute montagne (canyoning, secourisme, déplacement sur terrain accidenté, simulations de sauvetages, etc.).

Quel statut et quelle évolution de carrière pour le Policier secouriste en montagne ?

 

Où exerce le Policier secouriste en montagne ?

 
Le Policier secouriste en montagne exerce dans l'une des 7 unités de la Police Nationale, soit dans les Alpes ou les Pyrénées. Toutefois le Mont-Blanc est exclu puisqu'il est réservé aux Gendarmes de haute montagne. Dans les autres domaines montagneux cependant, les Policiers secouristes en montagne peuvent travailler en collaboration avec des pelotons de la Gendarmerie de haute montagne.
 

Statut et rémunération du Policier secouriste en montagne

 
Le CRS (Compagnie Républicaine de Sécurité) en montagne est un fonctionnaire d'Etat, catégorie B (filière police sécurité).
Sa rémunération nette mensuelle est comprise entre 2 092 euros et 2 732 euros. Son salaire est revu avec son changement de grade ou son ancienneté et est calculé selon une grille indiciaire commune à toutes les forces de l'ordre. Il touche également des primes et des indemnités.
 

Perspectives d'évolution de carrière pour le Policier secouriste en montagne

 
Le métier de CRS en montagne est un métier exigeant qui nécessite des évaluations et des formations régulières pour être parfaitement opérationnel. En montagne, la moindre inattention peut être catastrophique et le métier est à la fois précis et technique. Avec ces formations pointues, le Policier secouriste en montagne est littéralement un expert et peut accéder au bout de 7 années à des responsabilités importantes.
 
Le Policier pourra alors monter en grade et avoir une rémunération plus élevée. Il pourra alors être à la tête d'un escadron. Enfin, il a aussi la possibilité d'être à son tour Policier Formateur dans un centre de formation.
JE SOUHAITE DEVENIR POLICIER
Complétez le formulaire ci-dessous et obtenez gratuitement toutes les informations pour savoir comment accéder aux différents métiers de la police nationalee.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.